Nos métiers


Métiers TDV

Du Tisserand au Mécanicien, de la Soigneuse Open-end à l'Ourdisseuse,  ou bien encore du Régleur au Technicien chimiste ou à l'Ingénieur textile, cette rubrique sera alimentée progressivement pour vous faire découvrir toute la richesse et la diversité de nos métiers.

 


12/2010 - TISSERAND

+
 

Pour vous faire découvrir ce métier nous avons posé 3 questions à Yoann, Tisserand depuis plus de 6 ans à l'Atelier Tissage de TDV Industries.

 

Métier Tisserand

Yoann, en quoi consiste votre métier ?

J'ai la responsabilité du pilotage d'une batterie de 18 métiers à tisser, qui permettent la fabrication des tissus à partir des fils de chaîne (les ensouples ou roules) et des fils de trame (les bobines). Il faut veiller à la bonne marche de ces machines (arrêt, panne, alimentation en bobines, etc.) tout en contrôlant régulièrement les tissus.

.

Quelles sont les qualités nécessaires pour l'exercer ?

Comme il y a plein de petits détails à gérer, beaucoup de choses différentes, il faut surtout bien s'organiser pour limiter les pertes de temps. Il m'a d'ailleurs fallu plusieurs mois avant de me sentir réellement Tisserand et plusieurs années pour être vraiment expérimenté. Il faut aussi être calme pour arriver à gérer tous les aléas de production sans s'emballer ni paniquer ! Il ne faut pas non plus avoir peur de marcher car nous pouvons parcourir plusieurs kms sur une vacation, tout en restant attentif et observateur. Et puis il faut aimer travailler en équipe car même si on est affecté à une batterie, on ne sait jamais à l'avance comment ça va se passer alors c'est mieux de se donner des coups de main pour répartir la charge.

C'est quoi un noeud de Tisserand ?

C'est l'une des 1ères choses que l'on apprend en arrivant ! C'est un noeud plat qui ne glisse pas. A force on le fait en automatique, comme un réflexe, pour réparer les fils cassés. Il faut lui couper les "oreilles" au mieux pour ne pas provoquer de trop gros défauts sur les tissus.

 

07/2011 - CONDUCTEUR DE LIGNE EN TEINTURE

+
 

.

Suite de notre tour d'horizon des métiers avec cette fois-ci 3 questions posées à Jean-François, Conducteur de ligne en Teinture, depuis 3 ans sur la THERMEX.

 

Conducteur Ligne Teinture

Jean-François, à quoi sert la THERMEX ?

C'est la machine qui sert à déposer les colorants sur le tissu. Elle fonctionne en continu, c'est-à-dire qu'on peut produire le même tissu sur des milliers de mètres sans avoir besoin de l'arrêter. Mais cela ne se produit pas très souvent car les tissus sont tous différents et régulièrement il faut nettoyer la machine. Le nettoyage prend d'ailleurs beaucoup de temps, de même que les essais sur de petits métrages. Tous les lundis on fait un nettoyage de fond en comble (soufflette, alcool, aspirateur, etc.). Du coup je la connais par cœur, sans doute plus encore que ma voiture !

.

Sur quoi faut-il être particulièrement vigilant ?

Sur beaucoup de choses ! Comme il y a de nombreux automatismes, il faut bien respecter les fiches de réglages sinon les défauts apparaissent tout de suite... Et puis la THERMEX est parfois "susceptible" : par exemple si on déclenche l'arrivée du bain de teinture dans la cuve intermédiaire sans que tous les réglages (T°, vitesse, pression, etc.) soient faits, elle ne va pas fonctionner correctement. Il faut donc bien respecter le protocole et être vraiment attentionné. C'est pour ça qu'on ne peut pas la laisser fonctionner sans surveillance. Pour les pauses on se fait remplacer ou on les prend quand elle est à l'arrêt entre deux productions.

"Aller à la pêche" ça veut dire quoi ?

C'est quand le tissu ou la rallonge - morceaux de tissus mis bout à bout servant de raccord entre deux productions - cède et que le cheminement du tissu dans la machine ne se fait plus. Il faut donc se débrouiller pour pouvoir rejoindre les deux morceaux par une couture. Heureusement ça n'arrive pas très souvent, sauf si la rallonge n'est pas assez solide.

 

Badge RSE



propulsé par E-majine